Amériques : Fusillade dans une école de Denver : un mort et deux suspects arrêtés

Un étudiant de 18 ans a succombé à ses blessures après avoir été atteint par balle lors d’une fusillade qui a éclaté mardi dans une école de la banlieue de Denver, dans l’État américain du Colorado, a annoncé la police, qui a appréhendé deux suspects.

Le bureau du shérif du comté de Douglas a confirmé la mort du jeune homme dans un tweet, sans donner plus de détails sur son identité. La victime fréquentait la STEM School Highlands Ranch.

« Nous avons sept blessés, peut-être huit », avait déclaré plus tôt à des télévisions locales une adjointe du shérif du comté de Douglas, Holly Nicholson-Kluth, ajoutant que « deux suspects avaient été arrêtés » par les policiers.

L’adjointe n’a pu donner dans l’immédiat davantage de précisions sur l’identité des suspects ni leur âge.

Deux des blessés se trouvent dans un état critique, deux sont dans un état stable et on ne craint plus pour la vie d’un autre. Trois des blessés ont obtenu leur congé de l’hôpital.

Rocco Dechalk, un habitant du quartier de Highlands Ranch où se trouve cette école STEM, a dit à la télévision 9news être venu en aide à un « jeune garçon adolescent qui avait été blessé par balle dans le dos », apparemment légèrement. « Il parlait, il semblait aller bien » lorsqu’il a été pris en charge par une ambulance, a assuré cet homme, qui n’a pas assisté à la fusillade elle-même.

Des tirs ont retenti peu avant 14 h, heure locale, a précisé Mme Nicholson-Kluth. Les coups de feu avaient encore lieu lorsque les premiers policiers sont arrivés sur place, a-t-elle souligné.

L’école, qui accueille 1800 élèves de la maternelle au lycée, a été fermée durant plusieurs heures, et d’importantes forces de police déployées autour du site.

Les mesures de confinement ont été levées vers 15 h, heure locale, ont annoncé les responsables du district scolaire sur Twitter.

Des mesures de sécurité ont été mises en place dans plusieurs écoles de la zone et les parents d’élèves fréquentant l’école STEM étaient invités à venir chercher leurs enfants à l’écart du campus touché par la fusillade.

« J’essaie juste de ne pas vomir ou pleurer », a lâché au journal Denver Post une maman attendant de retrouver son enfant dans le bâtiment désigné par les autorités.

« C’est un calvaire pour les nerfs », a de son côté assuré Brian Jones, dont le fils Asher est en deuxième année d’école maternelle, et qui a dû attendre une heure avant de voir son fils sortir de sa classe avec ses camarades. « Il y avait beaucoup de parents et beaucoup d’enfants qui pleuraient », a-t-il dit.

Le Colorado a été durablement marqué par une autre fusillade en milieu scolaire, la tuerie au lycée Columbine, également situé dans la banlieue de Denver, à une dizaine de kilomètres seulement de Highlands Ranch.

Le 20 avril 1999, deux élèves de l’établissement, âgés de 17 et 18 ans et lourdement armés, y avaient abattu en quelques minutes 12 camarades et un professeur avant de se suicider. Le bilan aurait été pire encore s’ils avaient réussi à faire détoner leurs bombes artisanales.

Associated Press

Vues : 17

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*