Des militaires éthiopiens arrêtent l’ancien président d’Ethio-Somali, Abdi Iley

Jigjiga, 8 août 2018  – L’armée éthiopienne a arrêté aujourd’hui l’ancien président régional d’Ethio-Somali, Abdi Mohamoud Omar, connu sous le nom d’Abdi Iley dans la ville de Jigjiga au lendemain de sa démission.

Des militaires lourdement armés ont encerclé la maison d’Abdi Iley et l’ont appréhendé. Les premiers rapports révèlent que l’ancien chef de guerre somalien a été emmené à Addis-Abeba, la capitale éthiopienne.

Abdi Iley a été accusé d’avoir torturé, tué et emprisonné des centaines de civils somaliens dans l’est de l’Ethiopie. Il a eu recours à la police Liyu, un groupe paramilitaire notoire et sans foi ni loi. La police de Liyu a tué des centaines de civils dans la région.

Le gouvernement éthiopien craignait que la colère grandissante suscitée par le régime d’Iley et sa milice ne vienne aggraver les représailles et aider à créer de nouveaux groupes armés dans la région en proie au conflit. Il est un chef de guerre sans merci qui a commis des crimes odieux.

Les derniers efforts pour amener le gouvernement et le groupe rebelle ONLF à une table ronde se sont effondrés dans la capitale kenyane. On s’attend à ce qu’Abdi Iley se présente bientôt devant le tribunal.

(Guriceel.net)

Hits: 6

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*