Faim dans le monde: Caritas Suisse demande un programme d’aide d’1 milliard

Près de 700 millions de personnes souffrent de la faim dans le monde. Ce chiffre, en progression depuis 2014, alarme Caritas Suisse, qui a demandé lundi au Parlement et au DFAE un programme d’aide supplémentaire.

Depuis 2014, la faim augmente de nouveau dans le monde. La crise du coronavirus a encore accentué cette situation. Caritas Suisse demande au Parlement fédéral et au Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) de mettre sur pied un programme d’aide humanitaire supplémentaire, d’un montant d’un milliard de francs.

Une personne sur onze est sous-alimentée, a indiqué Caritas Suisse dans un communiqué lundi. L’association estime que l’aide accordée par le Conseil fédéral aux personnes touchées par le Covid-19 en Suisse «crée sans doute la confiance nécessaire pour qu’il s’engage également auprès des populations des pays du Sud».

Caritas Suisse invite également le Conseil fédéral à élaborer une stratégie de coopération avec l’Afrique et à revoir sa politique agricole «pour qu’elle soit équitable». Le paquet d’aide doit compléter des mesures déjà prises par la Suisse.

Plusieurs facteurs jouent un rôle

D’après des chiffres des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) cités dans le communiqué, 690 millions de personnes souffrent de la faim dans le monde, dont 144 millions d’enfants.

Selon Caritas Suisse, «la persistance de la pauvreté et de l’inégalité dans le monde et les problèmes structurels du système agricole et alimentaire mondial sont parmi les causes de cette situation». Les changements climatiques et la pandémie jouent aussi un rôle, d’après l’association.

Ces différents facteurs pourraient affecter 130 millions de personnes supplémentaires, selon la FAO citée dans le communiqué. Ainsi, «l’objectif que la communauté internationale s’est fixé – un monde libéré de la faim – dans le cadre de l’Agenda 2030, s’éloigne de plus en plus», d’après Caritas Suisse.

ATS

 

 

Vues : 18

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*