L’ancien président de l’Etat régional somalien-éthiopien, comparaît devant le tribunal

Addis-Abeba, 14 septembre 2018 (Hornnews24) – L’ancien président de l’Etat régional somalien-éthiopien, Abdi Mohammed Omer (a.ka.a Abdi Illey) et quatre fonctionnaires de son état ont comparu aujourd’hui devant les tribunaux dans la capitale éthiopienne, Addis-Abeba, pour des accusations criminelles.

Les législateurs ont récemment dépouillé Abdi Iley de son immunité après l’avoir accusé d’avoir tué des centaines de civils, déplacé de nombreuses personnes et détruit des institutions religieuses en équipant et encourageant les jeunes de la région.

Les personnes dont l’immunité a été supprimée sont les suivantes: Abdijemal Kelonbi, chef du Bureau de la justice; Rahma Mohammed Haibe, ministre des femmes et des enfants; Ibrahim Mehd, ministre de l’éducation; Dek Abdulahi, sous-ministre du bureau de développement des ressources en eau; Ibrahim Mohammed Mubarek, maire de Jigjiga; Omer Abdi; le chef des affaires politiques du parti au pouvoir.

Rahma Mohammed Haibe, ex-ministre de la femme et de l’enfant, est chargée de trois ex-ministres. Abdurazak Sani, ancien ministre de la diaspora et Sultan Mohammed, ancien ministre du développement de l’irrigation. Les quatre suspects se sont vu refuser la libération sous caution bien qu’ils se soient plaints d’hypertension, d’ulcère gastrique et de mauvaise nourriture dans leurs centres de détention.

En août, Mustafa Muhumed Omer, dont le frère a été tué par les agents de sécurité de l’ancien dirigeant, communément appelé police de Liyu ou police spéciale, a été élu président de l’État somalien pour remplacer Abdi Iley.

Le tribunal a accordé à la police 14 jours supplémentaires pour achever son enquête et apporter suffisamment de preuves pour prouver les accusations portées contre Abdi Iley et les autres responsables.

Hits: 6

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*