Le Kenya réprimande la Somalie pour avoir porté le différend sur les frontières maritimes à La Haye

Nairobi, 1er avril 2019 (Hornnews24) – Le gouvernement du Kenya a réprimandé lundi la Somalie pour s’être livrée à la justice frontalière devant le tribunal international de La Haye. Le Kenya a déclaré qu’il préférait trouver une solution africaine en la matière.

Les deux pays se disputent la propriété de blocs riches en énergie dans l’océan Indien et attendent le règlement de l’affaire devant la Cour de justice internationale.

Le Kenya et la Somalie ont été impliqués dans un conflit diplomatique amer après que la Somalie aurait vendu aux enchères des blocs de pétrole, de gaz et de minéraux situés sur le territoire litigieux.

Le Kenya a qualifié de «non acceptée» la décision de la Somalie de mettre aux enchères les blocs maritimes contestés au Royaume-Uni et a promis que l’affaire ne resterait pas sans réponse, une accusation rejetée par la Somalie.

Le Kenya a affirmé qu’il préférerait résoudre la question des frontières à l’amiable, tandis que la Somalie souhaite que l’affaire soit entendue par la Cour internationale de justice (CIJ).

Le président Uhuru Kenyatta a rencontré au début de ce mois le président somalien Abdullahi Mohamed Farmajo pour tenter de résoudre le différend. Le Premier ministre éthiopien, Abiy Ahmed, a assuré la médiation de cette session à huis clos, mais apparemment, leurs discussions n’ont abouti à aucun résultat positif.

Le Kenya fait valoir que la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer (UNCLOS), qui régit le mécanisme de règlement des différends maritimes, exige que les pays envisagent d’abord de conclure des accords généraux, puis régionaux ou bilatéraux.

Il affirme également que la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer permet aux pays d’essayer de résoudre leurs différends par d’autres moyens avant de les soumettre soit au Tribunal international du droit de la mer (ITLOS), à la CIJ ou à tout autre tribunal arbitra

Vues : 11

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*