Nouvelles manifestations aux États-Unis

Plusieurs villes américaines étaient le théâtre de nouveaux affrontements entre police et manifestants dans la nuit de dimanche à lundi.

Des milliers de personnes se sont de nouveau rassemblées dimanche dans plusieurs villes des États-Unis pour exiger que justice soit rendue après la mort de George Floyd au lendemain d’une nuit marquée par des émeutes, tandis que le président Donald Trump fustigeait les «anarchistes».

La colère qui a explosé à Minneapolis, dans le Minnesota, après le décès lundi dernier de cet homme noir de 46 ans aux mains d’un policier blanc, s’est rapidement propagée à tout le pays, de Miami jusqu’aux abords de la Maison-Blanche à Washington.

Des milliers de soldats de la Garde nationale ont été déployés dans 15 État et à Washington, tandis que des couvre-feux ont été décrétés dans plusieurs villes comme Houston et Los Angeles.

Un seul policier inculpé

À Saint Paul, la ville qui jouxte Minneapolis, épicentre du mouvement, des milliers de personnes ont manifesté dimanche après-midi contre le racisme et pour que les policiers impliqués dans la mort de George Floyd rendent tous des comptes.

Pour l’instant, seul l’un d’eux, Derek Chauvin, a été arrêté et inculpé d’homicide involontaire. C’est lui que l’on voit dans une vidéo virale maintenir son genou sur le cou de George Floyd pendant de longues minutes, alors que ce dernier se plaint de ne pas pouvoir respirer.

«Nous avons des enfants noirs, des frères noirs, des amis noirs, nous ne voulons pas qu’ils meurent. Nous sommes fatigués que ça se répète, cette génération ne se laissera pas faire. Nous en avons assez de l’oppression», a dit à l’AFP une manifestante à Saint Paul, Muna Abdi, une femme noire de 31 ans.

Pillages

Des manifestations étaient aussi en cours à Washington, à Miami et à New York. «Black Lives Matter» («La vie des Noirs compte»), «Je ne peux pas respirer» (les derniers mots prononcés par George Floyd), martelaient les foules.

Joe Biden, l’ancien vice-président de Barack Obama et candidat à l’élection présidentielle de novembre, a annoncé s’être rendu sur les lieux d’une manifestation qui s’est tenue samedi contre le racisme dans son État du Delaware.

Hits: 30

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*