Somalie: le président du Parlement change de résidence au milieu d’un différend politique

Mogadishu (hornnews24) – Le président de la Chambre des représentants de la Somalie, Mohamed Mursal, a déserté son ancienne résidence au palais présidentiel et s’est installé dans un hôtel protégé par les forces étrangères après une brouille avec le président somalien Farmajo.

Le sujet de la dispute entre les deux hommes était une motion de censure déposée contre le président mais n’a pas pu décoller mardi faute de quorum pour en discuter au parlement.

En vertu de la constitution provisoire de la Somalie, une destitution contre le président requiert la signature d’au moins 91 députés et aurait besoin de l’appui de deux tiers des 275 membres du parlement du pays pour réussir le vote.

La motion contre le président qui a pris ses fonctions au début de l’année dernière l’accuse de violer la constitution «en concluant un mémorandum d’entente secret avec des pays étrangers». Des allégations rejetées par le gouvernement comme «non fondées», affirmant qu’il s’agissait «d’un conflit politique». plutôt que de décision judiciaire ».

Plus de quatre-vingt-dix membres du parlement somalien ont présenté une motion visant à destituer le président de la République pour conspiration contre le pays en violant la constitution provisoire. Les législateurs ont accusé le président Farmajo d’avoir signé des traités avec les pays voisins, l’Éthiopie et l’Érythrée, sans le consentement du gouvernement et du parlement, comme une exigence constitutionnelle.

Vues : 6

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*