Un rapport révèle que les EAU violent l’embargo sur les armes de la Somalie

Jeudi 11 septembre 2018 – Un nouveau rapport d’un groupe d’experts du Comité des sanctions de l’ONU a révélé qu’Abou Dubaï avait construit une base militaire au Somaliland, utilisée comme point de transfert d’armes.

Selon l’agence de presse Al Jazeera, les Émirats arabes unis (EAU) ont continué de violer l’embargo sur les armes imposé à la Somalie.

Le rapport indique que les EAU ont poursuivi la construction d’une base militaire à Berbera, dans la région somalienne du Somaliland, y compris le transfert de matériel militaire en dépit de résolutions internationales contre ces envois d’armes.

Les Emirats Arabes Unis ont commencé la construction de la base l’année dernière, en vertu d’un accord avec des responsables du Somaliland, une région du nord de la Somalie qui avait proclamé son indépendance en 1991 à la suite d’une guerre civile, mais qui n’a jamais été reconnue par aucun pays.

La Somalie a précédemment exhorté le Conseil de sécurité des Nations Unies à prendre des mesures contre la construction de la base des EAU au Somaliland.

En septembre 2017, la police maritime de l’État somalien du Puntland a intercepté un navire qui se dirigeait du Yémen vers la Somalie et a saisi les armes trouvées à bord, a annoncé l’équipe internationale d’experts.

Lors d’un examen par le comité d’experts de certaines des armes chinoises trouvées dans le navire, Beijing a déclaré qu’aucune société chinoise n’avait violé les sanctions, sans apporter d’autres précisions.

Lorsqu’elles ont examiné le nombre de mitrailleuses saisies à bord du navire, les autorités serbes ont déclaré qu’elles avaient vendu 1 000 mitraillettes aux Émirats arabes unis en 2016, les forces armées émiriennes étant le dernier utilisateur de ces armes.

Le comité a déclaré qu’il n’avait reçu aucune réponse des Émirats arabes unis lorsqu’il leur avait été demandé de préciser pourquoi des armes se trouvaient à bord du navire saisi.

Lana Nusseibeh, ambassadrice des Émirats arabes unis auprès des Nations Unies, a déclaré qu’elle ne pouvait faire aucun commentaire car le rapport n’avait pas encore été publié.

Le Conseil de sécurité a imposé un embargo sur les armes à la Somalie en 1992 afin de réduire les flux d’armes aux groupes armés en conflit, qui ont renversé le président Mohamed Siad Barre et ont plongé le pays dans la guerre.

 

Hits: 7

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*