Yémen: les rebelles houthis amorcent leur retrait de la ville de Hodeida

Les rebelles houthis ont commencé à se retirer de la ville portuaire de Hodeida sous leur contrôle depuis 2014. Un redéploiement qui intervient suite à l’accord de cessez-le-feu conclu le 13 décembre dernier en Suède sous l’égide de l’ONU.

Les rebelles houthis, qui contrôlent de vastes pans du Yémen, dont la capitale Sanaa, et la de Hodeida ont entamé, samedi 29 décembre leur retrait de la ville portuaire par où transite près de 80% de la nourriture, de l’aide médicale et du carburant du Yémen.

Ce retrait est le fruit d’un accord conclu le 13 décembre à Stockholm entre les miliciens pro-iraniens et les forces gouvernementales soutenues par la coalition militaire sous commandement saoudien.

La trêven’est entrée en vigueur que 5 jours plus tard, soit le 18 décembre. Néanmoins, les combats, escarmouches et autres échanges de tirs se poursuivent de manière sporadique, les deux parties s’accusant mutuellement de violer le cessez-le-feu.

Une trêve surveillée de près par l’ONU

Selon le porte-parole du secrétaire général de l’ONU, les deux parties se sont efforcées de nettoyer les terrains minés afin de permettre aux représentants du gouvernement yéménite de franchir la ligne de front et de participer à la réunion.

Une équipe de 30 à 40 observateurs de l’ONU est sur place depuis une semaine, pour s’assurer de la bonne application de l’accord.

L’accord prévoit également le retrait des forces présentes dans les ports de Salif et de Ras Issa, voisins de celui de Hodeida par lequel transite également de l’aide humanitaire destinée aux millions de Yéménites menacés par la famine.

La trêve à Hodeida, entrée en vigueur le 18 décembre est le premier développement positif depuis le début du conflit qui a fait au moins 10 000 morts depuis 2015.

(rfi)

Vues : 3

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*